Conclusion

Comme il a été vu précédemment avec certains animaux, ils peuvent contrairement à l’homme, marcher sur l’eau ; cependant tout cela n’est pas seulement dû a leur faible masse, mais aussi à des capacités physiques et anatomiques leur étant propres( complexité des articulations ; angle de contact  des pattes rapport a l’eau ; corps tapissé de poils hydrophobes...).

De plus d’après les observations faites, l’homme est bien trop lourd pour marcher sur l’eau, et la répartition des masses de notre corps n’est pas adaptée a ce genre “d’activités”. De  même, pour marcher sur l’eau, étant donné que l’on ne peut changer la répartition des masses de notre corps, le seul moyen serait donc de courir plus vite or, la vitesse définie que l‘homme devrait atteindre est énorme, la question est donc :  peut-on l’atteindre ? et comment peut-on l’atteindre ?

La prochaine étape pour voir marcher l’homme serait alors peut-être la mise en pratique des caractères observés sur les animaux pouvant, contrairement a l’homme, marcher sur l’eau: on pourrait par exemple se munir de combinaisons hydrophobes, ou encore modifier la surface de nos pieds, pour réduire la vitesse à atteindre étant donné que la répartition des masses serait plus équilibrée, voire encore marcher sur un liquide beaucoup plus visqueux que l’eau...  mais il reste cependant très improbable que l’homme puisse un jour marcher sur l’eau par ses propres moyens...  

 
Marcher sur l’eau aujourd’hui, non,
Cependant, dans le futur, qui sait...

17dd7710-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site